fbpx
La préparation mentale de l’entrepreneur
Quand on est entrepreneur, notre mental se heurte à de nombreux obstacles. La bonne nouvelle, c’est que le mental, ça se travaille !

La préparation mentale de l’entrepreneur

Quand on est entrepreneur, notre mental se heurte à de nombreux obstacles. On doit se relever et prendre les bonnes décisions au bon moment pour avancer dans la bonne direction.

La bonne nouvelle, c’est que le mental, ça se travaille ! 🙂

Voici quelques conseils et outils pour préparer votre mental à la création d’entreprise !

Activer sa créativité !

Il est possible d’apprendre à activer plus précisément certaines parties de notre cerveau en fonction de nos besoins. 

Par exemple, pour exprimer notre créativité sans barrières, on va activer notre cortex pré frontal. Cette technique nous permet d’exprimer toutes nos idées sans jamais se dire « ce n’est pas possible, ça ne fonctionnera jamais ». 

On peut donc activer et développer nos compétences en s’entraînant. C’est ce qu’on appelle la plasticité du cerveau.

Les différentes parties du cerveau

Notre cerveau est composé de plusieurs zones complémentaires. Chacune de ces zones a pour rôle d’accomplir une tâche différente. 
On distingue :

  • Le cerveau reptilien : son rôle est d’assurer notre survie. Il a donc une utilité en situation d’urgence mais au quotidien, il est bon de l’ignorer, car c’est aussi le siège de nos peurs, et de la fameuse petite voix qui dit “tu n’y arriveras pas…”
  • Le paléo limbique : c’est le berceau de nos relations. Son rôle est de nous faire interagir avec les autres.
  • Le néo limbique : c’est là que nos émotions se trouvent.
  • Le cortex préfrontal : il nous sert à réfléchir, décider, innover et être créatif !

La bonne nouvelle, c’est qu’en l’activant bien, on peut même faire taire notre cerveau reptilien 🙂

Nos habiletés cognitives, mentales et comportementales

Nous avons tous 7 habiletés cognitives, mentales et comportementales.

En les travaillant, on décèlera nos faiblesses et on saura quelles parties travailler en priorité.

1. Le sens

Que ce soit au niveau professionnel ou personnel, on a tous besoin de donner du sens à notre vie. Mais si on ne se sent pas en phase avec notre interlocuteur, notre motivation va en pâtir.
-> Voici une liste complète de 211 valeurs, à vous de trouver les vôtres !

C’est pour cela qu’il est important de déterminer nos 3 valeurs principales. Et si on subit des valeurs inverses ou qu’on est forcé de faire des choses contraires à nos propres valeurs, on va être déstabilisé. Pour avancer plus sereinement, il est donc fondamental de connaître ses valeurs et d’être en relation avec des personnes qui les partagent.

2. La confiance

On nous parle souvent de confiance en soi, mais qu’est-ce que c’est vraiment ? La confiance en soi se traduit par la perception que l’on a de notre propre capacité à faire quelque chose. Elle fluctue en permanence puisqu’elle dépend de 3 facteurs :

  • L’énergie : on confond bien souvent la fatigue avec la perte de confiance. Il suffit parfois de se reposer et de retrouver une bonne hygiène de vie pour reprendre du poil de la bête ! Ceci est essentiel pour tenir le marathon de la création d’entreprise ! 😉
  • Le stress / l’anxiété : c’est la bête noire de tout entrepreneur. Il nous maintient éveillé la nuit et nous empêche d’avancer le jour. Il faut donc le chasser pour retrouver notre confiance en nous.
    Des exercices existent, en voici un, celui de la cohérence cardiaque.
  • L’estime de soi : elle est légèrement différente de la confiance en soi. En effet, c’est l’image qu’on a de nous et de nos capacités. Ou plutôt, ce qu’on croit être capable de faire et l’image qu’on croit rendre.

Voici quelques astuces pour retrouver
la confiance en soi : 

  • Agir : ne procrastinez pas ! Plus vous reporterez les tâches que vous avez à effectuer, plus elles vont s’accumuler et moins vous aurez confiance en vous. Commencez par un petit pas, même s’il vous parait futile. Et continuez pas à pas.
  • Acceptez l’erreur : « Je n’ai pas échoué, j’ai simplement trouvé 10 000 solutions qui ne fonctionnent pas » disait Thomas Edison.
  • Y croire : projetez-vous ! Vous allez ainsi tromper votre cerveau. Et rappelez-vous, « on est ce que l’on croit être ». Les américains, qui sont les champions de la confiance, utilisent cette phrase : « Fake it until you make it » ! En somme, il faut d’abord décider de faire quelque chose. Puis donner des ordres positifs à son cerveau en commençant chaque ordre qu’on se donne par des verbes d’action. Et on le fait tout de suite, sans attendre !

3. L’estime de soi

Comme vue précédemment, l’estime de soi c’est l’image qu’on a de nous même et de nos propres capacités.
Il est possible de travailler l’estime qu’on a de nous-même. Focalisons-nous sur l’analyse transactionnelle. Sur le schéma ci-dessous, demandons-nous où nous nous trouvons ? Et déterminons les points sur lesquels nous pouvons travailler pour tendre vers l’harmonie, le ++.

4. La motivation

La motivation nous donne de l’énergie pour avancer et dépasser les obstacles qu’on rencontre. Utilisons l’outil de « décodeur de la motivation ». En effet, grâce à lui on va pouvoir déterminer ce qui nous démotive à un instant T.
Pour cela, on va évaluer de 0 à 10 :

  • Combien ce que je fais est-il important pour moi et en adéquation avec mes valeurs ?
  • Ce que peut m’apporter ce que je fais ?
  • A quel point je me sens capable de faire ce que je fais ?

Avec les résultats, on peut donc déterminer nos points faibles à retravailler.

5. Les objectifs

Avoir des objectifs précis est essentiel ! En effet, si nos objectifs sont trop vagues voire inexistants, notre stress ne va que s’accroître. Et notre cerveau a besoin d’objectifs pour ne pas tourner en rond et être stimulé. De plus, notre cerveau ne comprend qu’une seule langue ; l’imagerie mentale. Il faut donc se visualiser en train d’atteindre nos objectifs. Et quel bonheur ce sentiment de satisfaction lorsqu’on a atteint nos objectifs ! 😉

6. Les émotions / les perceptions

Nous avons tous nos propres croyances et nos comportements sont inévitablement liés à ces croyances. Et nos croyances peuvent amener à des comportements positifs comme négatifs. 

Dans un cercle vicieux, on va répéter « je le savais bien que ça allait mal se passer ». Mais heureusement, on peut inverser ce processus.

En effet, nos croyances positives vont nous mener à des comportements positifs. Par exemple, en étant persuadé de gagner, on va avoir une attitude de gagnant, une démarche assurée… et cela va se voir. Aussi, on aura confiance en nous et on aura une vraie capacité à gagner. On va ainsi faire passer notre mental du mode automatique au mode adaptatif.
En effet, le mode automatique va gérer ce qui est simple et connu. Il va nous faire rester sur nos acquis. Le mode adaptatif en revanche, va gérer ce qui est inconnu et complexe. Il va donc nous permettre de nous adapter. Mais on va malheureusement parfois avoir des tendances limitantes qui vont nous bloquer. En effet, le siège de notre mémoire étant très proche de celui de nos émotions dans notre cerveau, certaines situations nous ramènent à un traumatisme. Et c’est ce traumatisme qui nous bloque. Il est donc important d’évacuer ce traumatisme. 

Voici une vidéo qui explique comment évacuer un traumatisme avec l’EFT (emotional freedom technics).

" Libération émotionnelle pour alléger les souffrances psychologiques vécues dans l'enfance ou à l'âge adulte. "

7. Les energies

Chacun est composé d’énergies. Elles peuvent être positives ou négatives. Le mieux, évidement, est d’avoir des énergies positives. Mais on est parfois pris dans des énergies négatives qui nous amènent à des situations négatives. Pour éviter de s’enfermer dans ce genre de situation, voici un exercice à faire chaque soir : écrivez ce pourquoi vous être reconnaissant de votre journée. Ce qu’il s’est passé de positif. Ce n’est pas toujours facile, mais écrire juste « merci d’avoir pu avancer sur ce dossier » ou « merci pour cette journée ensoleillée » vous permettra de vous focaliser sur le positif.
Ainsi, vous transformerez vos énergies négatives en énergies positives. Voici une petite vidéo qui vous plaira ! 😉

Quelques outils spécifiques pour sa préparation mentale : 

  • La respiration : notamment avec la technique de la cohérence cardiaque
  • La concentration
  • La relaxation
  • La méditation
  • Le positive thinking
  • L’imagerie mentale : notamment à travers la Programmation Neuro Linguistique

Pour aller plus loin

Stimulez votre cerveau pour avoir un mental à toutes épreuves. Cette démarche a pour but de savoir analyser d’où proviennent nos blocages afin de les résoudre et de stimuler notre cerveau pour avoir un mental à toutes épreuves. Car oui, que ce soit pour un sportif de haut niveau ou pour un entrepreneur, ce qui fait la différence, c’est son mental. Il va nous pousser à dépasser nos limites.

Alors go, go, go, on muscle son mental ! 😊

Fermer le menu
×
×

Panier